Je trouverai ce que tu aimes, Louise Doughty

Je trouverai ce que tu aimes, Louise Doughty

Coucou tout le monde :)

Aujourd'hui j'ai très envie de te parler d'un livre que je viens de terminer. 
Mais avant de t'en dire un peu plus, laisse moi faire les présentations :

Je trouverai ce que tu aimes est un roman anglais écris par Louise Doughty, et son titre original est Whatever you love .

Louise Doughty est une romancière anglaise, critique littéraire et grande dramaturge. Elle a publié sept romans qui ont connu un grand succès en Angleterre. Je trouverai ce que tu aimes est le sixième, et aussi le premier traduit en France.

Traduit de l'anglais par Michèle Valencia, c'est en février 2012 qu'il a été édité en France par les les éditions Belfons.
 

Ce roman se compose de 394 pages et son prix de vente neuf avoisine les 20€. Il est toutefois possible de l'emprunter gratuitement en bibliothèque ou de l'acheter d'occasion sur internet par exemple.

 

Pourquoi je l'ai choisi:

Ce livre était posé en hauteur sur une étagère de la médiathèque et l'illustration sur la couverture m'a intriguée. Un univers sombre, un banc vide et comme l'impression d'une extrême solitude malgré les lumières allumées au loin.

Je le retourne et les mots inscrits au dos suffisent à ce que je le choisisse.
"Betty, sa fille, a été renversée par une voiture. Une mort rapide, violente, injuste."

Ce sentiment d'injustice, de suffocation, de peur, je le connais, et j'ai très envie de découvrir comment cela peut être perçu par une autre, surtout si c'est une fiction. 
L'auteur saura-t-elle retranscrire cette folie des sentiments ?

 

L'histoire...

Laura Needham est mère célibataire. Son mari, David l'a quitté et bien qu'il soit présent pour ses enfants, c'est Laura qui en a la garde exclusive .

Et elle a du apprendre à réorganiser sa vie autour de ses enfants, Betty 9 ans et Rees 4 ans.

Mais soudain tout bascule: Betty, sa fille, a été renversée par une voiture.
Une mort rapide, violente, injuste.

Peu à peu Laura perd pied, elle suffoque, elle étouffe, lorsqu'une idée s’immisce en elle : faire justice ! Laura élabore alors un plan et se promet une chose :

Je trouverai ce tu aimes, je finirai par le découvrir et je te l'arracherai...

Le ton est donné !

 

Une construction bien pensée:

Ce livre est construit sur une alternance présent/passé. L'auteur a fractionné son récit en s'adaptant aux sentiments de Laura. 
La douleur du présent laisse place à la douceur du passé. Et malgré certains événements douloureux comme la séparation avec David, on comprend aisément qu'il s'agit là pour Laura d'un besoin vital. 
Pour vivre elle a besoin de sa fille, et le passé est le seul espace dans lequel elle est encore en vie.

 

Prologue, le jour de l'annonce

"Les muscles ont de la mémoire; le corps sait des choses que l'esprit se refuse à admettre..." 
Laura va apprendre la mort de sa fille, suivre les policiers à l'hôpital afin de voir son corps. Si son corps fonctionne normalement, de manière automatique même, son esprit lui prend une certaine distance.

 

Avant, première partie, chapitres 1 à 3:

Cette partie nous fait découvrir la vie de la Laura d'avant. Avant que Betty ne naisse. C'est assez étrange, on a l'impression de se glisser dans la peau de Laura, de fuir le présent en se réfugiant dans la passé comme s'il était la seule bouée de secours.
 

Après, deuxième partie, chapitres 4 à 7:

Cette deuxième partie s'ouvre sur les jours suivant la disparition de Betty. Au fil des pages on découvre une Laura qui évolue malgré elle dans la réalité, une réalité si distante et pourtant si envahissante. 
Les choses semblent s'enchaîner logiquement, naturellement jusqu'à ce qu'un nouvel événement vienne à nouveau raviver sa douleur.
Elle décide alors de retrouver le meurtrier de sa file et de le faire payer, à sa façon !

 

Avant, troisième partie, chapitres 8 à 13:

Encore une fois Laura nous renvoie dans son passé. On y découvre la naissance de sa fille et les événements qui ont suivis, jusqu’à découvrir comment et pourquoi David l'a quittée.
Comme si elle préférait vivre dans le passé, à un moment où sa fille était encore en vie, elle prend le temps de parler des gens qui l'entourent, de nous décrire les sentiments qu'elle ressent à leur égard et la relation qui les lie à elle.

 

Après, quatrième partie, chapitres 14 à 18:

Laura va mettre son plan à exécution. Telle une ombre elle va imaginer, programmer et mettre à exécution sa vengeance.
Mais si tout paraissait clair et programmé, les choses ne se déroulent pas comme elle l'avait prévu. 
Les événements et les révélations s’enchaînent naturellement, et la fin, bien qu’inattendue, est d'une extrême logique !

 

Epilogue:

"Devant le miroir Betty brosses ses longs cheveux blonds".... 
Dans cette dernière partie Laura se remémore la dernière journée passée avec sa fille. une journée qui commence comme toutes les autres, mais qui va marquer la vie de tous les protagonistes de ce roman.

 

Ma vision de ce livre:

A mes yeux ce livre est une vraie découverte. Je ne connaissais pas l'auteur et je ne m'attendais donc à rien de particulier concernant l'histoire et le style, mais j'ai été très agréablement surprise.

La construction du récit tout d'abord me paraît très simple, puisqu'elle alterne récit présent et retours sur le passé, mais je sens que cette construction a été réfléchie, pensée, pour que le lecteur mesure l’ampleur du drame et des sentiments qui en découlent. Le livre se termine comme il a commencé, Laura y raconte la journée du drame, mais de manière très différente. Au commencement elle raconte les heures suivant l'accident de sa fille, tout ce qu'elle a vécu et ressenti, mais à la fin du livre elle revient sur les heures précédant le drame, comme si enfin elle avait intégré le fait que sa fille n'est plus là.

L'ensemble est bien pensé, et le récit ne s’essouffle pas grâce aux nombreux rebondissements. Bien sûr je fais volontairement l'impasse sur certains d'entre eux, car la lecture aurait alors une sensation de "prévisible", mais il est impossible d'anticiper ou de deviner la tournure que vont prendre certains événements.

Et après avoir fini le livre, le titre choisi et la promesse que s'est faite Laura prennent une tout autre dimension, je prends conscience que la quatrième de couverture est (volontairement?) trompeuse !

Au niveau de l'écriture c'est là aussi pour moi une vraie réussite.
Si l'accident de Betty est le fond de ce roman, à aucun moment celui ci ne tombe dans le dramatique ou le sentimentalisme. Les sentiments sont là, bien décrits, parfaitement palpables, mais justement dosés.

L'accident de Betty est régulièrement évoqué, mais bien que ce soit le point de départ du roman, l'auteur ne donne pas tous les détails, seulement ceux qui servent l'histoire.
Ça me convient parfaitement. Cela m'évitera d'avoir à renoncer à ma lecture à cause des larmes....
Les mots sont clairs, bruts, souvent crus, mais choisis avec justesse et vérité. C'est un roman qui m'a captivé et que j'ai dévoré d'une seule traite.

A de nombreuses reprises je me suis souvenue avoir ressenti les mêmes sentiments que Laura, avoir connu cette impuissance face à ma vie et ce détachement face à la réalité. Comme elle, je me suis entendue penser qu'il est effroyable que je profite, même d'une façon infime, du malheur d'autrui!


C'est cette triste réalité humaine qui nous maintient en vie dans ces moments là, constater qu'il est des situations bien pires que la nôtre, et prendre toute la mesure de la douleur d'autrui. 
C'est ce que j'ai ressenti alors que notre fille était au bloc, savoir que d'autres enfants souffraient autant si ce n'est plus, étaient à la fois triste et rassurant.
C'est aussi ce que je ressens vis à vis de Laura, en pensant que ma fille à moi est toujours là contrairement à la sienne. Son malheur me rassure.

Et c'est bien ce que Laura va faire au fil des pages. Avec conscience mais détachement elle va profiter du malheur, de la détresse et de la douleur de l'autre pour survivre et avancer..

En conclusion:

Ce roman est une fiction et malgré tout on ressent toute la vérité de la situation. Si vous aimez lire, si vous aimez les surprises, alors je vous le conseille.

Pour ma part je suis ravie d'avoir cédé à mon intuition et de l'avoir choisi car il me rappelle à quel point chaque personne est différente, comment chacun perçoit un même événement de manière très différente. Combien la palette des sentiments est large malgré que nous soyons tous capables de ressentir les mêmes.

Une histoire d'obsession, une histoire de vengeance, de douleur et de passion. Une romancière rare, à découvrir absolument. 
 

A bientôt, pour un article lecture ;-) 

 

Retour à l'accueil